Espace Adhérent
Français
Anglais
  VOLCANS
/ Synthèse de l’actualité volcanique

Quelques actualités volcaniques... du 1er juin au 31 août 2022

_______________ Ludovic Leduc _______________

Extrait de la revue LAVE N°213 parue en avril 2024
Extrait de la revue LAVE N°212 parue en décembre 2023
Extrait de la revue LAVE N°211 parue en octobre 2023
Extrait de la revue LAVE N°210 parue en juillet 2023

Sans compter les nombreux volcans sous-marins,
40 à 50 volcans en moyenne sont en éruption simultanément sur notre planète.
Heureusement, ces deux pages n’ont pas pour vocation à être une liste exhaustive de celles-ci,
mais plutôt d’axer sur les situations qui me semblent les plus intéressantes...

L'éruption du Sangay (Équateur) est assez similaire à celle du Fuego au Guatemala, avec une activité strombolienne au sommet du volcan qui produit des émissions de cendres de moins de 2 km de haut en général, à l'origine de quelques chutes de cendres aux alentours. Lors des périodes d'activité plus intense, il arrive que la lave déborde du cratère, ce qui forme des coulées qui s'épanchent dans l'une ou l'autre des deux cicatrices qui marquent les flancs du volcan, au Nord et au Sud-Est. (Photos 1 et 2)

L'éruption qui a attiré une bonne partie des regards cet été est celle qui a débuté sur la péninsule de Reykjanes (Islande) le 3 août, à seulement 2 km au Nord-Est du cône éruptif de l'éruption de l'année dernière. Une fissure éruptive de 300 m de long s'est ouverte dans une extrémité de la vallée de Meradalir, une vallée que l'éruption de 2021 avait commencée à remplir. Du fait du relief relativement plat à cet endroit, la lave y a d'abord formé un étang de lave, avant de recouvrir les laves de 2021 dans la vallée de Meradalir. Le débit au début de l'éruption était trois fois supérieur à celui au début de l'éruption de 2021, mais il a franchement diminué à partir du 16 août et l'éruption s'est terminée cinq jours plus tard : la lave n'a ainsi pas eu le temps de déborder de cette vallée...

Même si le site éruptif était un peu plus éloigné que celui de l'année dernière, cette éruption a elle aussi eu beaucoup de succès, avec plus de 5 000 visiteurs certains jours. (Photos 3, 4 et 5).

L'éruption débutée mi-mai sur l'Etna (Italie) a perduré jusqu'au 16 juin, de manière assez stable. Si les évents vers 2800 m d'altitude ont continué d'émettre des coulées de lave, deux autres se sont ouverts plus bas en altitude le long du mur Nord de la Valle del Bove, les 7 et 11 juin respectivement. L'éruption s'est ensuite arrêtée et seule une activité de dégazage a animé le volcan, bien que des rugissements et des bouffées de gaz depuis le puits Ouest ouvert au fond de la Bocca Nuova suggère une activité éruptive à ce niveau.

L'activité éruptive permanente du Fuego (Guatemala) continue, avec deux nouveaux paroxysmes dans la période, respectivement au début et à la fin du mois de juillet. Comme d'ordinaire, la lave a débordé du cratère pour former une ou plusieurs coulées, dont le front s'est effrité du fait des fortes pentes. Cela a généré des avalanches et au moins un écoulement pyroclastique qui a atteint 6 km de long sur le flanc Sud-Sud-Ouest. Ces épisodes ont aussi entraîné des retombées de cendres sur les villages aux alentours du volcan et avec la saison des pluies, la recharge des ravines en matériel volcanique a engendré un certain nombre de lahars d'ampleur modeste dans celles-ci.

Du côté du Kamchatka, deux volcans ont été particulièrement actifs. Le 11 juillet, un écoulement pyroclastique de 2 500 m de long s'est formé sur le flanc Sud-Ouest du Shiveluch, marquant une reprise de l'activité extrusive de ce volcan. Après cet événement, la croissance de ce nouveau dôme de lave a pu être remarqué, notamment par l'observation de fréquentes avalanches pyroclastiques, mais aussi par l'incandescence nocturne qu'il génère et la modeste activité explosive qui l'accompagne.

Une activité explosive modeste a aussi animé le sommet du Karymski, mais une explosion se démarque très clairement dans la période : celle du 13 juillet a produit une colonne de cendres de près de 7 km de haut, à l'origine d'un dépôt de cendres de plus de 300 km vers le Sud-Ouest.

Le 24 juillet, une grosse explosion s’est produite au Sakurajima (Japon). Le panache de cendres formé n’a pu être observé à cause des nuages, mais des projections sont retombées à 2 400 m du cratère, non loin des zones habitées, ce qui n’était pas arrivé depuis deux ans pour ce volcan. Selon un volcanologue japonais, cette explosion pourrait se classer dans le top 3 des vingt dernières années' Le niveau d’alerte a été rapidement élevé à 5/5, entraînant l’évacuation d’une cinquantaine de personnes pendant deux ou trois jours. Suite à cette explosion, l’activité habituelle a repris, elle qui était réduite à une seule incandescence nocturne depuis le début de l’année.

Au Stromboli (Italie), même si l'activité permanente a été plutôt modeste durant ces trois mois, une nouvelle explosion majeure s'est produite le 25 juillet, justifiant malheureusement l'interdiction d'accès au sommet du volcan. De plus, un très violent orage s'est produit sur l'île le 11 août: 60 mm de pluie sont tombés en une heure. Et comme une partie du couvert végétal a disparu suite à l'incendie du 25 mai dernier (voir revue précédente), cet orage a engendré des coulées de boue dans les villages et, par conséquent, des dégâts assez importants.

Voilà bientôt un an que l'éruption du Kilauea (Hawaï) est en cours et remplit progressivement la caldeira sommitale. L'évent actif alimente toujours un lac de lave situé dans la partie centre Ouest du plancher du cratère qui n'en finit plus de s'élever: 137 m en onze mois. Au niveau de ce lac, la lave s'écoule d'Ouest en Est jusqu'à son extrémité, où elle repart visiblement en profondeur. Or, les scientifiques locaux ont remarqué que le plancher du cratère s'élevait plus ou moins uniformément au cours du temps et donc que cette hausse progressive n'était visiblement pas due à des coulées issues de résurgence en surface qui s'accumulent au fil du temps, mais plutôt à un apport de lave endogène, c'est-à-dire sous le plancher solidifié qu'elle pousse vers le haut...

Sommaire de la revue LAVE N°213 parue en avril 2024