Espace Adhérent
Français
Anglais
  VOLCANS
/ Activité volcanique
Bulletin info-LAVE de L Association Volcanologique Européenne
Vendredi 9 Février 2024

Mayon (Philippines / Île de Luzon)

Une éruption phréatique s’est produite au sommet du Mayon le 4 février 2024. L’événement a duré 169 secondes. Il a généré un panache de cendres de 1200 m de hauteur, des éboulements et des coulées pyroclastiques. Le niveau d’alerte volcanique reste à 2 et les autorités rappellent au public d’éviter la zone de danger permanente de 6 km.

Source : PHIVOLCS

Reykjanes (Islande)

Comme on pouvait s’y attendre, une nouvelle éruption a débuté le 8 février 2024 sur la péninsule de Reykjanes. A 5h30 (heure locale), une intense activité sismique a été enregistrée au niveau de la ligne de cratères de Sundahnúk, au nord-est du mont Sýlingarfell. Environ 30 minutes plus tard, une éruption a commencé sur le site. L’annonce de l’éruption par les instruments a été la plus courte observée par le Met Office sur la péninsule depuis le début de l’essaim sismique du mois d’octobre 2023. En comparaison, l’éruption du 14 janvier 2024 a été annoncée cinq heures avant son déclenchement.
La fissure éruptive s’est allongée à la fois vers le nord et vers le sud pendant les premières minutes. Les premières images ont montré que l’éruption avait lieu à peu près au même endroit que le 18 décembre 2023. La fissure éruptive mesurait environ 3 km de long et les fontaines de lave avaient une hauteur de 50-80 m. Le débit semblait légèrement inférieur à celui de l’éruption de décembre. L’activité éruptive a décliné pendant la journée du 8 février. En fin de soirée, elle semblait quasiment terminée.
Ce matin (9 février), seuls quelques points d’incandescence résiduels sont visibles le long de la fracture éruptive.

Source : Met Office

Kilauea (États-Unis / Hawaii, Big Island)

Après l’intense activité sismique du 31 janvier, la sismicité a diminué sur le Kilauea le 1er février 2024 au matin. Les 15 à 20 événements par heure se situaient à des profondeurs de 1 à 4 km avec des épicentres à proximité de Pu’ukoa’e, 8 à 11 km au sud-ouest de la caldeira. Les données sismiques et de déformation montrent que le magma continue à se déplacer le long du système de failles. Les modèles révèlent que 30 millions de mètres cubes de magma se sont accumulés dans la région sud-ouest de la caldeira. Les instruments ont détecté près de 40 microradians d’inflation le 1er février, mais le 2 février, les données de déformation indiquaient une déflation. La sismicité et la déformation du sol ont diminué de manière significative les 2 et 3 février, signe que l’intrusion magmatique avait ralenti ou s’était arrêtée, et que la probabilité d’une éruption avait diminué. Le niveau d’alerte volcanique et la couleur de l’alerte aérienne ont été revus à la baisse.

Source : HVO

Lewotobi (Indonésie / Petites îles de la Sonde,Ile de Florès)

L’éruption du Lewotobi se poursuit au niveau du cratère Laki-laki. L’incandescence au niveau du sommet et de la coulée de lave sur le flanc nord-est est visible sur les images de la webcam. Les panaches de cendres s’élèvent généralement à 700 m au-dessus du sommet. Le 2 février 2024, une coulée pyroclastique a dévalé le flanc nord sur 500 m de distance. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public est prié de rester en dehors de la zone d’exclusion de 4 à 6 km, selon les endroits.

Source : PVMBG

Poas (Costa Rica)

De fréquentes éruptions phréatiques de faible intensité se poursuivent sur le Poás. Environ 600 événements sont enregistrés chaque jour, même si la plupart d’entre eux n’éjectent pas de matériaux à plus de 50 m de hauteur. Seuls quelques événements éjectent des matériaux à plus de 100 m.
Le 6 février 2024, une activité incandescente a été enregistrée au niveau de la bouche active du volcan, un événement similaire à celui survenu en 2019 et probablement due, selon un expert de l’Oviscori, à une transformation du soufre émis par le volcan, qui au contact de l'air se refroidit et forme une cheminée incandescente, devenant, non pas solide, mais gazeux.

Source : OVSICORI

Benbow (République de Vanuatu / Ile d'Ambrym, Caldeira d'Ambrym)

Le Département de météorologie et de géorisques du Vanuatu (VMGD) rappelle qu’une émission de lave à Ambrym a commencé le 13 janvier 2024 et a duré quatre jours, avec une coulée à l’intérieur du cratère du Benbow. Par la suite, des émissions de vapeur ont été observées jusqu’au 31 janvier. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 0 à 5). Le public est prié de rester en dehors de la zone de danger permanente avec un rayon de 1 km autour du cratère du Benbow et un rayon de 2 km autour du cratère du Marum. Il est aussi conseillé de rester à 500 m des fissures au sol créées par l’éruption de décembre 2018.

Source : VMGD

Stromboli (Italie / Iles Éoliennes, Ile de Stromboli)

L’activité éruptive se poursuit sur le Stromboli à partir de trois bouches dans la zone cratérique nord (une bouche dans le cratère N1 et deux dans le cratère N2), dans la partie supérieure de la Sciara del Fuoco. L’activité a également lieu à partir de deux bouches dans le cratère en S2 dans la zone C-S (cratère centre-sud). Des explosions de faible intensité se produisent au rythme de 2 à 5 par heure dans la zone N2 et éjectent des matériaux jusqu’à 80 m de hauteur. Les explosions d’intensité variable dans le secteur S2 (zone centre-sud) se produisent à raison de 5 à 9 événements par heure. Le niveau d’alerte est maintenu au Jaune (le deuxième niveau sur une échelle de quatre niveaux).

Source : INGV

Ces informations ne sont pas exhaustives
Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la

Bulletins Info-LAVE
parus depuis novembre 2022

Sélectionner l'année souhaitée

2024
2023
2022

Info-LAVE année 2024
Sélectionner le mois souhaité

Sélectionner le jour souhaité
pour consulter le bulletin Info-LAVE


                 Juillet  2024                

Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31